Le Projet CURSUS DRONE

droneStamp

le CURSUS DRONE

Début 2015, nous avons décidé d’orienter la formation Bac professionnel SEN option télécommunication réseau vers un secteur d’activité innovant:
LE DRONE CIVIL

Nous appellerons ça  » le CURSUS DRONE »

En 2016, le Bac professionnel SEN ayant subit une réforme, il s’est transformé en Bac professionnel Systèmes Numériques en renforcant par exemple son champs d’action dans les systèmes robotisés. Ainsi le nouveau bac est encore plus compatible avec ce projet.

L’objectif

L’actualité nous le démontre chaque semaine, le drone civil est en plein essor et les métiers qui en découlent se multiplient. Même si le métier de télépilote reste une interrogation en soi, celui de technicien spécialisé ou de préparateur de vol sont les plus prometteurs. Dans le but d’offrir un atout de plus à nos élèves, notre objectif est de leur donner la formation de base pour le montage et les réglages, la mise en oeuvre à des fins de test, la maintenance d’un drone civil de type multicoptère équipé d’une charge utile de prise de vue.

Suivant les projets professionnels de nos élèves, une formation spécialisée à un autre type d’aéronef ou à un autre type de charge utile peut être nécessaire , nous pourrons les orienter le moment venu vers des structures appropriées.

Le Bac Pro SN

Le Bac professionnel Systèmes Numériques est un diplôme comprenant 3 options différentes l’ARED, le SSITH et le RISC autour d’un tronc commun qui apporte les compétences dans quatre domaines: la préparation, l’installation, la mise en service et la maintenance.

extrait du site national Eduscol STI

Le drone civil

octoGrand

Drone civil de type multicoptère équipé d’une charge utile destinée à des prises de vues aériennes

Ces machines, à propulsion très majoritairement électrique, sont d’extraordinaires supports d’étude. Un drone civil de type multicoptère dispose de toute la chaîne d’information de base comprenant consignes, capteurs, unité de décision et commande de la chaîne de puissance. Cette chaîne de puissance est typique du pilotage des motorisations modernes: batteries au lithium, contrôleurs de vitesse et moteurs bruschless.

De plus, chaque aéronef dispose de plusieurs moyens de communication sans-fil, ces liens sont aussi bien numérique qu’analogique. Ils servent  pour les commandes de la machine et de la charge utile, le retour de la vidéo embarquée et la télémétrie.

Outre l’attrait de ce type de plateforme pour nos élèves, tous ces critères contribuent à la pertinence de ce choix.

 Formation aéronautique de base

logo_bia_completLes activités professionnelles liés au drone civil requiert le savoir faire et la rigueur du secteur de l’aéronautique et de l’aérien tant en matière de sécurité, de facteur humain que dans l’entretien des machines.

Nous débutons donc la formation par le Brevet d’Initiation à l’Aéronautique, cela permet de donner à nos élèves une culture aéronautique de base. Elle sera le socle de l’ensemble des connaissances qui mèneront à l’objectif. Pour cela, notre équipe est composée d’enseignants passionnés encadré par un enseignant titulaire du CAEA.

Cette phase est aussi l’opportunité pour nos élèves de découvrir ce secteur professionnel souvent trop élitisé au travers de visites en entreprise, aussi bien dans l’aérien que dans l’aéronautique.

Brevet DGAC

logo_dgacEnsuite, les élèves volontaires auront la possibilité de préparer le titre aéronautique DGAC approprié, aujourd’hui le brevet théorique ULM demain un brevet théorique Drone. Cette étape est essentielle à l’obtention de l’autorisation d’exercer une activité professionnelle et surtout un « plus » important pour les futurs employeurs.

Formation technique au système drone

paragraphe en cours de rédaction:

———————-

drones_article_pleine_colonne

Exemple de l’armée de Terre
plus d’infos sur http://www.defense.gouv.fr/

Ce terme « drone » est rentré dans notre vocabulaire de tous les jours. Pour le public, ils sont ces machines volantes à plusieurs hélices ressemblant à des jouets.
Cependant, le terme de « drone » est né chez les militaires il y a de longues années, il désigne leurs aéronefs sans pilotes destinés à la surveillance et aux renseignements, seules utilisations opérationnelles en France avec celle de cible volante.

Ces aéronefs sans pilotes sont contrôlés à distance via un ensemble de dispositifs formant une chaîne de communication de l’humain à la machine. Cela devient un « système aérien sans pilote » destiné au renseignement, en anglais UAS « Unmanned Aerial System ».

Dans les applications civiles professionnelles ou pas, l’aéronef n’est pas non plus le seul élément, là aussi, il faut mettre en place un Système aérien sans pilote afin d’accomplir certaines missions.

Ce système est composé de la manière suivante:

  • un aéronef (bientôt ce sera plusieurs),
  • une charge utile,
  • une station sol,
  • un dispositif de liaison bidirectionnelle,
  • un ou plusieurs opérateurs,
  • un post-traitement des données afin de les rendre utilisable selon la mission.

C’est sur le concept de système drone que nous articulons notre formation technique. Le principe est simple, nous prenons le référentiel officiel du bac pro SN (le programme) et nous utilisons les éléments du système drone comme support de formation.

Loin d’être des jouets, ils requièrent un certain nombre de connaissances spécifiques et de compétences professionnelles afin de le mettre en oeuvre.

———————-